Je t’écris cet email à 14h21. Encore et toujours depuis mon bureau.

J’ai une histoire à te raconter qui s’est passée hier.

Mon père me téléphone dans la soirée et me raconte une drôle d’histoire.

Une histoire pleine de leçon qui l’énervait mais qui en apprend énormément sur la vente.

La voici.

Hier mes parents avaient un rendez-vous dans un hôpital. En sortant, ils devaient acheter des nouvelles lunettes.

Ils se rendent dans un centre commercial et décide de regarder les différentes montures parmi les 3 opticiens qui étaient présent dans la galerie.

Après plusieurs minutes ou heures (je détestais faire les courses avec mes parents en réalité ^^)

Ma maman trouve enfin la paire de lunette qui lui plaît.

Elle le fait savoir à une vendeuse et dit qu’elle aimerait acheter une paire de lunette.

Jusque-là tout est normal… mais attend la suite… prépare le pop-corn car la tension va bientôt être à son maximum.

(Je suis totalement nul en teasing)

La vendeuse fait savoir qu’il y a une offre. Tu achètes une paire et pour 1€ supplémentaire tu as 3 paires de lunettes.

Emballé par l’offre, ma maman l’accepte.

Et c’est à ce moment que tout dérape.

Prêt à conclure la vente, la vendeuse demande quelle type de verre ma maman veut.

Elle répond qu’elle souhaite avoir des verres unifocaux à longue vue car elle ne supporte plus les verres progressifs.

(*Note : Les verres à courte vue ne servait à rien pour ma maman car elle voit tout simplement flou)

Sauf que la vendeuse a insisté pendant plus de 30 minutes pour que ma maman prenne au moins 1 paire de lunette avec une vue courte.

Elle l’a presque obligée à essayer des verres de ce type alors que ma mère disait que ça ne servait à rien.

Au final, ils n’ont rien acheté alors qu’ils avaient déjà sorti la carte pour payer.

La morale : Ne propose jamais un produit à ton client qu’il ne veut pas.

Ne vend pas le produit dont TU rêves mais plutôt le produit que TES clients veulent.

C’est eux qui achètent tes produits, ce n’est pas toi (ou alors tu seras vite à la rue).

Deuxième chose.

Prend le temps de t’intéresser à tes clients et de les écouter.

La vendeuse était à fond dans son truc. Tellement qu’elle n’a pas pris le temps d’écouter.

Le résultat c’est que la vente ne s’est pas faite et bien entendu, mes parents ont acheté à la boutique d’à côté.

Si tu montres ton intérêt pour tes clients, ils achèteront chez toi.

Montre que tu comprends leurs problèmes et que tu compatis avec eux.

C’est un secret simple et que personne n’applique.

Avec ça, si tu démarres dans la vente, tu connais déjà une grosse partie des recettes qui te permettront de vente.

A demain,

Jonathan

Cet article est tiré des “Emails Privés”, le récit des aventures d’un créateur. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.