Je t’écris cet email à 19h00. Je viens de rentrer chez moi après un retour agité.

Dans cet email, je vais te parler d’une chose simple pour que ceux qui te découvrent continue de t’écouter même si tu parles de la même chose que tes concurrents.

Que tu démarres ton activité ou si tu as moins d’abonnés, de visiteurs… que tes concurrents, on pense toujours que parler des mêmes sujets, ça ne sert à rien.

On se dit qu’il en parle mieux que nous et puis que les autres n’ont aucun intérêt à nous suivre car on est moins professionnel.

Sauf qu’il y a une astuce ignorée et que les marketeurs ne te disent pas qui te permet de parler d’un même sujet et d’être meilleur qu’eux à tous les coups.

J’ai moi-même hésité à t’en parler mais je sais que ça peut en aider plus d’un.

Pour t’illustrer cette idée, je vais te donner un exemple.

Imaginons que tu apprennes la guitare et que tu galères pour faire les 4 accords de base car tu n’arrives pas à synchroniser tes doigts en même temps.

Que vas-tu faire pour corriger ce problème ? Le plus probable c’est que tu vas chercher sur Google ou YouTube, une solution à ton problème.

Tu trouves une vidéo d’un pro de la guitare qui en fait depuis 30 ans et qui a fait une vidéo qui a pour titre “Le mi mineur expliqué par un pro de la guitare”.

Il te dit que pour faire un mi mineur, c’est ultra-simple et que tu dois seulement placer ton doigt n°2 sur la 2 frette de la 2ème corde et ton doigt n°3 sur la 2ème frette de la 3ème corde.

Si tu connais rien au langage de la musique et de la guitare, que tu débutes, y’a peu de chance que tu aies compris ce que ce pro t’explique.

Maintenant, tu trouves une autre personne qui a fait une vidéo qui s’intitule “Comment un débutant a réussi à faire le mi mineur en 2 minutes grâce à ce secret”.

Il t’explique la même chose que le guitariste pro de 30 ans sauf que vu qu’il n’a que 2–3 mois d’expérience, il utilise des autres termes.

Il remplace le terme “frette” par “case” et il t’explique quel n° correspond à chaque doigt.

En 5 minutes, tu comprends tout car vu qu’il est dans ta situation, il sait exactement les problèmes que tu rencontres.

Du coup, la seule personne que tu veux suivre, c’est lui car tu t’identifies à son parcours et tu le vois comme un pro alors qu’il n’a que 3 mois d’expérience.

Sauf que la notion de pro est très superficiel… On considère quelqu’un de professionnel dès qu’il a plus d’expérience que soi-même.

Si tu comprends cette notion, tu ne devrais plus jamais avoir peur de poster sur internet pour attirer des clients.

Ta non-expérience dans ton domaine est une véritable force qui peut te permettre de rassembler un public qui t’aimera pour ce que tu leur apporte.

Ce que tu prends pour une faiblesse est une force que tu dois exploiter.

As-tu une difficulté que tu rencontres actuellement et que tu aimerais résoudre ?

Répond-moi à cet email et je verrai comment je peux t’aider.

A demain,
Jonathan

Cet article est tiré des “Emails Privés”, le récit des aventures d’un créateur. Tu peux le recevoir gratuitement par e-mail chaque matin.